Le guide ultime pour ouvrir un restaurant en tout sérénité

Ouvrir un restaurant à partir de rien est une entreprise ambitieuse et exigeante. Comme tout projet d’entreprise, il doit être traité avec soin et faire l’objet de précautions. Nos conseils les plus précieux sur la meilleure façon de procéder proviennent de sources expertes et comprennent des indications spéciales sur la manière d’établir votre propre liste de contrôle des coûts de démarrage d’un restaurant.

Vous êtes prêt à vous lancer ? Discutez en toute confidentialité avec notre équipe et apprenez-en davantage.

Coût de la création d’un restaurant

La réponse est aussi variée que le menu d’un restaurant. Gary Occhiogrosso, spécialiste de l’hôtellerie, estime que l’ouverture d’un restaurant fast-casual coûte entre 250 000 et 400 000 euros.

Bien qu’il n’y ait pas deux restaurants identiques, ils doivent plus ou moins prendre en compte les mêmes coûts lors du démarrage. Une liste de contrôle des coûts de démarrage d’un restaurant comprend notamment

  • Emplacement du bâtiment
  • Rénovations du bâtiment
  • Nourriture et coût des marchandises
  • Système(s) de sécurité
  • Technologie du restaurant
  • Licences légales et frais connexes (c’est-à-dire les professionnels tels que les avocats)
  • Équipement de cuisine
  • Mobilier
  • Uniformes (le cas échéant)
  • Marketing et publicité
  • Frais de personnel et de paie
  • Fonds d’urgence, pour les réparations et l’entretien
  • Dépenses quotidiennes (par exemple, appels téléphoniques, frais de réseau)

Considérations juridiques

Les lois, règles et réglementations sont un élément clé pour tout propriétaire potentiel de restaurant. Inévitablement, la prochaine étape pour vous est de travailler sur les diverses nécessités juridiques que toute proposition d’entreprise doit prendre en compte.

Cette section fournit une liste des exigences légales générales. Heureusement, si l’on considère les coûts de création d’un restaurant, la plupart de ces procédures essentielles sont gratuites.

1. Demander un permis d’urbanisme

Tous les restaurants ont besoin d’un permis de construire délivré par le gouvernement pour pouvoir fonctionner. Les lois sur les entreprises exigent des informations sur les bâtiments afin de préciser l’usage auquel ils sont destinés, plus précisément, une catégorie appelée « Classe d’utilisation ».

2. Demander une licence de restaurant

Toutes les entreprises ont besoin d’une licence pour fonctionner – et les restaurants ne font certainement pas exception. Les entreprises du secteur de l’hôtellerie qui travaillent avec des aliments (c’est-à-dire qui vendent, cuisinent, stockent, préparent ou distribuent des aliments) doivent s’inscrire auprès de la mairie environ un mois avant d’ouvrir leurs portes.

3. Demander une licence d’alcool

De nombreux clients estiment que l’alcool est un élément essentiel de l’expérience d’accueil. Si vous ouvrez un restaurant qui sert des repas le soir, un plus grand nombre de clients s’attendront à ce que de l’alcool soit facilement disponible. Les mairies fournissent les licences nécessaires aux établissements qui prévoient de servir de l’alcool.

4. Respectez les règles de santé et de sécurité

Dans le secteur de l’hôtellerie, la santé et la sécurité sont des préoccupations constantes. Tous les propriétaires de restaurants ont l’obligation légale de veiller à la sécurité de tous. Dans les locaux, les clients et le personnel doivent être rassurés quant à leur sécurité. Les réglementations incluent :

  • l’évaluation des risques
  • les premiers secours
  • la réglementation des politiques
  • et bien plus encore.

Pour des informations plus spécifiques, les restaurants peuvent consulter ce lien.

Image par Tom Chapman via Flickr (All Creative Commons)

Coûts de création d’un restaurant et technologie

Un certain nombre d’options logicielles sont disponibles pour les restaurants d’aujourd’hui. Ils aident les restaurants à démarrer et leur apportent un soutien lorsqu’ils envisagent une croissance à long terme.

1. Logiciel TPV – Comptabilité

Chaque restaurant doit tenir compte de ses flux de trésorerie. Les entrées et les sorties mensuelles déterminent des budgets efficaces. Calculer les bénéfices par rapport aux coûts Le démarrage d’un restaurant nécessite une estimation des ventes. Le bénéfice correspond au total des ventes moins le total des coûts.

Étant donné que le suivi de l’argent avec un stylo et du papier peut s’avérer délicat, il existe des logiciels de point de vente qui font tout cela pour vous. Ces systèmes contiennent des fonctions comptables qui :

  • automatisent le suivi des entrées et sorties d’argent sur le compte bancaire d’un restaurant
  • fournissent des analyses clés sur les périodes les plus rentables (et les moins rentables) d’un restaurant
  • gèrent les dossiers fiscaux, en automatisant toutes les déductions.

2. Logiciel TPV – Le point de vente

L’utilisation des cartes n’a jamais été aussi importante. Par conséquent, un bon système de point de vente est essentiel. Sa fonction principale permet aux restaurants de :

  • de prendre les paiements à la table
  • de diviser les factures
  • d’effectuer des remboursements instantanés

Parmi les autres fonctions, citons les analyses, les outils d’inventaire (plats, boissons), les fonctions de planification du personnel et les fonctionnalités des ordinateurs de poche.

3. Réservations et listes d’attente

Les listes d’attente numériques et les systèmes de réservation de restaurant vous permettent de gérer de manière transparente les clients qui se présentent et ceux qui ont réservé une table. Une liste d’attente numérique aide les restaurants à

À l’ère du numérique, lorsqu’un restaurant permet à ses clients de réserver une table en ligne, il reçoit de meilleurs commentaires, ce qui améliore ses avis en ligne. À long terme, les restaurants qui débutent devront concurrencer ceux qui utilisent déjà la technologie numérique pour améliorer l’expérience de réservation des clients.

Heureusement, les restaurants peuvent utiliser les réservations en ligne sans aucun coût – ou si vous utilisez une liste d’attente papier-crayon, un système est là pour eux aussi.

4. Planification des horaires

Au lieu de planifier physiquement les horaires du personnel à l’aide de modèles papier et de feuilles de calcul manuscrite, les restaurants peuvent utiliser des logiciels spécialisés. Ceux-ci les aident à :

  • Partager des plannings numériques adaptables lorsqu’ils sont prêts.
  • Synchroniser les calendriers numériques, tels que la liste des réservations des clients.
  • Accélérer la planification grâce à l’affectation automatique des équipes.

Vous voulez en savoir plus ? Notre guide ultime vous indique tout ce que vous devez savoir sur les logiciels de gestion des horaires de restaurant.

Équipement de restaurant

Notre guide complet présente la liste des achats en termes d’équipement de restauration. Les restaurants peuvent s’attendre à payer des dizaines de milliers d’euros, selon la taille de l’établissement et selon que l’équipement est neuf ou d’occasion. Cette liste comprend notamment :

  • les équipements de cuisson, tels que les fours, les trancheurs, les plaques chauffantes, les cuisinières, les grils, mais aussi les casseroles, les poêles et les équipements de mélange.
  • les équipements de préparation, tels que les couteaux et les planches à découper
  • les équipements de stockage, tels que les réfrigérateurs, les congélateurs, les conteneurs et les étagères
  • les équipements de lavage, tels que les éviers, les lave-vaisselle et les outils associés
  • le matériel de service, tel que les assiettes, les couverts et les ustensiles de service associés.
  • les équipements de sécurité, tels que la ventilation industrielle.

L’aménagement du restaurant

L’aménagement d’un nouveau restaurant coûte beaucoup d’argent, et les nouveaux propriétaires doivent prendre en compte les éléments suivants :

  • La taille du restaurant
  • L’utilisation antérieure du bâtiment
  • Les travaux structurels
  • Les infrastructures de sécurité, telles que les alarmes incendie

Les 8 ingrédients principaux pour ouvrir un restaurant

Maintenant que les aspects juridiques et technologiques sont couverts, il est temps d’ouvrir votre restaurant.

Lorsqu’ils examinent les coûts de démarrage d’un restaurant, les propriétaires d’entreprise doivent garder à l’esprit que les retours financiers ne sont pas instantanés. Cependant, ne vous laissez pas décourager. Qu’il s’agisse du projet d’une passion de toute une vie ou d’un investissement opportun, il existe de nombreuses possibilités d’ouvrir un restaurant à succès aujourd’hui. Renforcez votre confiance en vous grâce aux conseils suivants.

1. Soyez créatif sur les concepts

Toute idée commence par une vision, un idéal. Le défi consiste ensuite à faire le lien entre cette grande idée et des attentes et des objectifs réalistes.

Lorsque vous élaborez un concept pour votre restaurant, faites appel à d’autres personnes pour obtenir leur avis sur votre idée. À ce stade, interrogez toujours vos intentions. Pourquoi créer votre restaurant alors qu’une centaine d’autres sont déjà ouverts dans votre région ? Demandez raisonnablement ce que vous espérez que votre entreprise apporte à l’hôtellerie locale.

Il s’agit là d’une réflexion commerciale saine. Le fait de réduire votre vision d’un idéal éphémère à une réalité quotidienne vous aidera à stimuler des pensées pragmatiques, que vous pourrez ensuite transférer au stade de la planification.

En ce qui concerne un concept, accordez une grande attention aux détails. N’oubliez pas que la cohérence et l’adéquation sont essentielles. Par exemple, si vous envisagez de lancer un établissement de restauration gastronomique, pensez à la tenue de soirée que portera votre personnel. Sinon, il serait totalement incompatible avec le concept et le style de votre restaurant de vêtir les employés d’un t-shirt et d’un jean.

2. Élaborez un plan d’affaires

Ce plan définit l’orientation des buts et objectifs d’un restaurant, y compris les améliorations futures. Une stratégie commerciale doit inclure :

  • un résumé du contenu
  • une description du restaurant
  • une analyse actuelle de l’industrie hôtelière, y compris le secteur concerné
  • une stratégie géographique, qui examine les caractéristiques des consommateurs en fonction de leur emplacement
  • des objectifs de marketing, qui décrivent les intentions de l’équipe de publicité du restaurant
  • des prévisions financières.

Pour obtenir des conseils sur la façon de commencer à élaborer et à rédiger un plan d’affaires, y compris des modèles gratuits, consultez les meilleures pratiques sur le site https://entreprendre.service-public.fr/vosdroits/F33794.

3. Gardez de l’argent

L’argent, c’est sérieux. Tout propriétaire de restaurant potentiel devra réfléchir sérieusement à une liste de contrôle des coûts de démarrage d’un restaurant. Voici nos meilleurs conseils.

  • Prévoyez toutes les dépenses. Les restaurateurs doivent s’attendre à dépenser beaucoup. Des frais de personnel aux frais généraux, il n’y a pas de limite au nombre de choses à payer. Cependant, le fait de connaître les coûts initiaux spécifiques peut aider les propriétaires à planifier en conséquence.
  • Préparez-vous aux fluctuations de prix. En faisant preuve de prudence dans leurs dépenses, les restaurants peuvent se préparer à une hausse soudaine des coûts. Les prévisions économiques sont connues pour sous-estimer les hausses soudaines. Si vous constatez que les factures de votre restaurant augmentent chaque année, mettez en place une politique monétaire pour contrôler les dépenses.
  • Constituez une épargne excédentaire. C’est la meilleure défense d’un restaurant contre l’incertitude. Au préalable, ajoutez autant d’argent que possible au stock d’épargne de votre restaurant, en plaçant davantage de liquidités sur des dépôts dédiés sur le compte du restaurant. Faites régulièrement des estimations et réduisez les dépenses réelles.

Avant de prendre de grandes décisions, consultez vos idées commerciales auprès d’institutions soutenues par le gouvernement, comme le Guide du financement des entreprises.

4. Créez un logo

Imaginez tous vos endroits préférés pour manger. Pensez aux images qui vous viennent à l’esprit. Si vous imaginez des logos et des graphiques, bienvenue dans le subtil métier de restaurateur qu’est la création d’images.

Le logo et l’image de chaque restaurant doivent faire l’objet d’un travail sérieux. Sans cela, les restaurants peuvent créer une mauvaise impression, dissuadant les clients de décider de manger chez eux.

Engagez un expert pour ce travail. Les graphistes indépendants sont toujours prêts à travailler pour donner à l’image de votre restaurant un aspect professionnel. Parcourez les sites de comparaison pour répondre à vos besoins et à votre budget.

5. Projeter les finances

Prévoyez les gains et les pertes, et tenez-vous à un plan. Les restaurants peuvent connaître une croissance minime au cours des premiers mois – et ce n’est pas grave. Il est important d’apprendre à être réaliste quant à la viabilité à long terme d’une entreprise hôtelière.

Une bonne recherche est essentielle. Analysez les faits concernant les restaurants qui sont dans le même bateau que vous. Les restaurants qui démarrent ont-ils tendance à réussir ou à échouer au cours des premiers mois ? Ont-ils des difficultés à recruter du personnel ? Quel est le rapport entre le nombre d’emplois dans la restauration disponibles dans votre région et le nombre de personnes sans emploi ?

6. Décidez comment commercialiser votre restaurant

L’image est importante. Rien qu’en France, les entreprises ont investi plus de 23,7 milliards d’euros dans la publicité et l’imagerie marketing. Avec de tels chiffres en tête, les restaurants doivent faire attention à l’impression qu’ils entendent créer dans l’esprit des autres.

Pour commencer, le magazine Forbes recommande de dîner dans tous les restaurants voisins pour avoir une idée de la concurrence locale. Observez les points forts dont se délectent vos voisins. L’emplacement dépend également de la clientèle – par exemple, quel type de personne vient dans ce quartier de la ville ? Cela vous donnera la possibilité unique d’adapter le marketing de votre restaurant à leurs besoins. Après tout, en milieu urbain, les restaurants sont en concurrence avec leurs voisins pour l’argent des clients.

7. Perfectionnez le menu

Les menus sont la base de la culture internationale des restaurants. Ils permettent de vendre les produits, les aliments et les boissons de votre restaurant. Ils méritent donc une attention particulière.

Collaborez avec vos chefs et votre cuisine pour créer des plats attrayants. Inspirez-vous des centres d’intérêt du grand public. Par exemple, de nombreux clients s’intéressent aujourd’hui aux pratiques environnementales, sociales et durables qui entrent dans la composition des plats d’un restaurant. Essayez d’intégrer la transparence et de fournir des informations clés sur les menus pour répondre à cette demande.

Le style, la présentation et, surtout, le prix sont autant d’éléments qui doivent entrer en ligne de compte dans l’élaboration d’un menu. Minimiser le jargon est louable, mais n’oubliez pas que votre menu doit coïncider avec l’image globale de votre restaurant. Trouvez un équilibre entre les coûts des repas et des boissons – des prix trop élevés ou trop bas peuvent tous deux avoir des effets négatifs sur les décisions des clients.

8. Traitez les clients comme des rois

La création d’un restaurant est un défi, mais elle est gratifiante lorsqu’elle est bien menée. Disposer de la bonne technologie pour répondre aux demandes des clients est d’une grande aide, surtout lorsque les clients peuvent s’amuser à attendre sur une liste d’attente numérique ou à faire des réservations sans stress.

Découvrez comment vous pouvez promouvoir la satisfaction des clients avec une application gratuite pour les restaurants, qui leur fera gagner du temps. Que diriez-vous de lire des articles sur les expériences de nos clients ? Notre dernier article sur le Mamma Pizza, un restaurant populaire à Oslo, en Norvège, illustre les expériences positives avec Carbonara App, réduisant les listes de contrôle des coûts de démarrage d’un restaurant.

Clause de non-responsabilité : Les informations contenues sur cette page web sont uniquement destinées à un usage général. Carbonara App n’accepte aucune responsabilité résultant des informations fournies.