L’étiquette des restaurants modernes expliquée 2024

Alors que l’univers de l’hôtellerie et de la restauration ne cesse d’évoluer, certaines choses restent inchangées, comme l’étiquette des restaurants modernes. Voici notre guide des éléments essentiels que vous devez connaître. Le monde de la restauration est un merveilleux assortiment de styles, de pratiques et de manières de manger. Alors, comment faire pour bien manger ?

Pour les restaurateurs, l’étiquette est importante. Vos clients doivent se sentir à l’aise et bienvenus dans votre établissement. Inscrivez-vous pour que nous puissions vous aider, vous et votre entreprise, à améliorer considérablement vos mécanismes de service à la clientèle. 

Qu’est-ce que l’étiquette en matière de restauration ? 

Dans le monde de la restauration, l’étiquette est un terme d’une simplicité déconcertante. Pourtant, en se renseignant correctement, n’importe qui peut rapidement apprendre à manger au restaurant avec aisance.

D’une manière générale, l’étiquette désigne l’ensemble des règles qui déterminent le comportement acceptable dans un restaurant ou tout autre type de commerce alimentaire.

Dans les cultures francophones, la façon dont vous vous comportez est communément appelée « bonnes manières« , c’est-à-dire la façon socialement acceptable de se comporter en compagnie d’autres personnes. L’étiquette à table en fait donc partie. Toutefois, les manières de table ne représentent qu’une partie distincte de l’étiquette des repas. 

Le comportement, l’interaction et le comportement général dans un restaurant englobent de nombreuses actions, depuis la manière de saluer les serveurs jusqu’à la façon correcte et optimale d’effectuer les paiements.

Par exemple, lors d’un voyage, la culture du pourboire d’un pays donné peut être source de confusion pour de nombreuses personnes. C’est là tout l’enjeu de l’étiquette en matière de restauration, qui varie donc en fonction de l’époque et de l’endroit où vous vous trouvez. 

De nombreuses personnes oublient comment agir correctement dans un contexte d’hospitalité, ce qui entraîne une confusion potentielle parmi les équipes des restaurants et les clients.  C’est cette question que nous, à Carbonara App, ne pouvons pas aider à résoudre dans la section suivante.

Différents pays, différentes coutumes. C’est une règle d’or que nous devons tous garder à l’esprit lorsque nous allons au restaurant, où que nous allions. Découvrez comment ce restaurant du sud de la France mélange deux traditions nationales d’hospitalité.

“Restaurant” par Open Grid Scheduler via Flickr (creative commons 2.0)

Cela dépend-il du pays ?

La réponse est simple et rapide. Oui. Il ne fait aucun doute que l’étiquette des restaurants modernes est importante, où que vous soyez dans le monde. Toutefois, en fonction des traditions historiques et des coutumes communes d’un pays, ce qu’une population considère comme de bonnes manières peut rapidement devenir de mauvaises manières pour une autre.

Des histoires célèbres illustrent ces différences. En Russie, par exemple, les manières de table de Raspoutine, un personnage célèbre, choquaient et répugnaient les aristocrates, notamment parce qu’il refusait d’utiliser des couverts lors des repas et qu’il déchirait sa nourriture avec ses doigts. Toutefois, dans de nombreux pays asiatiques comme la Malaisie, manger avec les doigts est la norme. 

Aujourd’hui, nous sommes encore très attentifs à la façon dont nous mangeons. Voici quelques éléments clés à prendre en compte.

1. Le pourboire 

Le pourboire fait partie intégrante de l’étiquette des restaurants modernes en Amérique du Nord et au Canada. Aux États-Unis, par exemple, le pourboire est essentiel et doit correspondre à un montant de base. Selon un journal consacré à l’art du pourboire, « un pourboire de 15 à 25 % satisfait généralement les employés ».

En Europe, la culture du pourboire varie, mais n’est généralement pas essentielle. En effet, une taxe de service – une taxe sur la valeur ajoutée – est généralement incluse dans l’addition.

Toutefois, cette pratique est encore source de confusion pour les clients. 

En Espagne et en Italie, par exemple, le pourboire est très apprécié et représente environ 10 % du montant total de l’addition. En Grande-Bretagne, en revanche, les pourboires sont rares. Un salaire minimum national protège les salaires des employés, mais les restaurants qui acceptent les pourboires les prennent généralement collectivement et répartissent les parts entre les membres de l’équipe.

Par ailleurs, il est étonnant de constater que certains pays considèrent comme impoli le fait de donner un pourboire en argent. À Tokyo, au Japon, les clients montrent leur reconnaissance en achetant plus de nourriture. Une revue sur le sujet indique que « le pourboire n’est presque jamais utilisé« . « Remercier le serveur en partant et revenir en tant que client régulier sont des façons de montrer son appréciation.

2. Les couverts

En Occident, manger des cuisses ou des ailes de poulet au barbecue avec les mains n’a rien d’étonnant, mais la plupart des cultures européennes ont conservé l’habitude de disposer les couverts dans les restaurants gastronomiques.

Mais ce n’est pas tout à fait le cas dans le reste du monde.

En Asie, l’étiquette des baguettes varie, mais un certain nombre de règles d’or demeurent. Pour faire passer les aliments d’une assiette à l’autre, par exemple, il faut utiliser l’extrémité émoussée des baguettes, et non l’extrémité pointue. 

Par ailleurs, dans certaines cultures, les couverts sont quelque peu étrangers aux modes de vie locaux. Au Ghana, par exemple, et dans de nombreuses cultures africaines, les gens mangent généralement des repas bien préparés avec leurs mains. 

“Cutlery” par Per John via Flickr (creative commons 2.0)

3. Moyens de paiement  

Il s’agit sans doute du sujet le plus sensible de l’étiquette des restaurants modernes.

En règle générale, les hôtes peuvent payer leur repas dans un restaurant. Dans les repas d’affaires, par exemple, les conseils de l’université de Kent State sur l’étiquette en matière de restauration indiquent que « la personne qui prend l’initiative du repas paie généralement et donne un pourboire approprié ». 

Toutefois, en Europe, l’expression « aller à la hollandaise » fait référence au partage de l’addition d’un restaurant entre deux ou plusieurs personnes. Cette tradition a ses racines aux Pays-Bas, où l’étiquette veut que l’on paie séparément en tant que groupe, et où chaque personne paie pour les détails de sa commande.

En 2021, Les français ont réalisé à eux seuls plus de 12,4 milliards de paiements par carte de débit, ce qui fait des paiements par carte l’un des moyens les plus utilisés pour régler des services. Aujourd’hui, grâce à la technologie de paiement numérique, il est plus facile que jamais de « passer à la hollandaise ». 

La technologie au service de l’étiquette

L’étiquette d’un bon repas repose également sur le comportement de l’hôte. La plupart des règles d’étiquette reposent sur le bon sens, mais tout restaurant peut apporter des améliorations immédiates à ses mécanismes de service à la clientèle, et ce à un prix dérisoire.

Pour vaincre les longues attentes des clients, par exemple, les utilisateurs de l’application Carbonara peuvent mettre en place des tables d’attente

Il s’agit d’une technique très simple qui permet d’accélérer le service global d’un restaurant. Les clients peuvent revenir au restaurant au moment précis où leur table est prête. Étant donné que l’étiquette d’un restaurant est aussi une question de temps (c’est-à-dire comment bien utiliser son temps), les restaurants peuvent mieux respecter la patience de leurs clients, en veillant à ce qu’aucune minute ne soit perdue.

Qu’en est-il des moyens de paiement ? Carbonara App propose également une plateforme de pré-commande de boissons, permettant aux clients de payer leurs boissons avant de franchir les portes d’un établissement. En utilisant la technologie de la banque en ligne, les clients d’un groupe ou d’une fête n’ont plus à se soucier de l’étiquette de la restauration lorsqu’ils recherchent les meilleurs moyens de paiement – tout se fait en ligne !

Cette année, évitez les conséquences et les erreurs liées à une mauvaise étiquette au restaurant et optez pour la solution la plus rapide et la plus efficace : Téléchargez l’application Carbonara sur Google Play ou Apple Store.

Utilisez les bonnes méthodes de l’étiquette culinaire où que vous soyez dans le monde ! Découvrez ce qu’un de nos utilisateurs fait en ce moment même en Espagne et lisez notre article « Carbonara App améliore le contrôle des réservations dans le nord de l’Espagne« .